Yaoi Boys Forum Index
Yaoi Boys
Romances yaoi-BL
 
Yaoi Boys Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

:: Histoire ::
Goto page: <  1, 2, 312, 13, 14, 15  >
 
Post new topic   Reply to topic    Yaoi Boys Forum Index -> Coin liberté -> Petit Coin Jeux
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Thu 24 Nov - 08:57 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps . Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner..... 
_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 24 Nov - 08:57 (2016)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Dodote
Membres

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 2,823
Féminin
Si j'étais une série, je serais: Mentalist
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: la princesse grenoui
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: onodera
Si j'étais dans Naruto je serais: personne
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: misaki
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Asami

PostPosted: Thu 24 Nov - 19:17 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote


Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. 

_________________


Back to top
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Fri 25 Nov - 08:57 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. 
_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Dodote
Membres

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 2,823
Féminin
Si j'étais une série, je serais: Mentalist
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: la princesse grenoui
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: onodera
Si j'étais dans Naruto je serais: personne
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: misaki
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Asami

PostPosted: Sun 27 Nov - 22:49 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT.
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire.
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome.
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome.
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir.
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté.
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir.
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer.
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.  
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain 
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours.
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux.
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.


Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …

_________________


Back to top
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Sun 27 Nov - 23:06 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.


Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.


- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers ...
_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Dodote
Membres

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 2,823
Féminin
Si j'étais une série, je serais: Mentalist
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: la princesse grenoui
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: onodera
Si j'étais dans Naruto je serais: personne
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: misaki
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Asami

PostPosted: Tue 29 Nov - 21:03 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT.
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire.
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome.
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome.
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir.
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté.
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir.
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer.
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.  
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain 
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours.
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux.
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion            
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     
_________________


Back to top
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Tue 29 Nov - 21:34 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Dodote
Membres

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 2,823
Féminin
Si j'étais une série, je serais: Mentalist
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: la princesse grenoui
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: onodera
Si j'étais dans Naruto je serais: personne
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: misaki
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Asami

PostPosted: Tue 29 Nov - 22:40 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     
_________________


Last edited by Dodote on Wed 30 Nov - 14:14 (2016); edited 1 time in total
Back to top
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Tue 29 Nov - 22:53 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote


Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement envie de continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     

Il ne pu retenir une larme de couler, comment pouvait-il ne serait-ce que penser à s'en aller ??? Alain avait mit tout son amour, toute sa tendresse dans cet acte sexuel, mais cela n'avait pas l'air d'être suffisant pour son roi.
JELEVEUX regardait cette larme couler, et ne pu s'empêcher de la lécher. Il sentit son coeur s'embrasser pour Alain, une envie de ne plus le lacher, de ne plus jamais le voir pleurer, de le protéger et surtout ... de le toucher, de l'embrasser, de ne permettre à personne d'autre que lui de ne serait-ce que le froler.
Mais quel était ce sentiment qui le prenait aux tripes ??? ETAIT-CE DE ......L'AMOUR ??????????

_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Dodote
Membres

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 2,823
Féminin
Si j'étais une série, je serais: Mentalist
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: la princesse grenoui
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: onodera
Si j'étais dans Naruto je serais: personne
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: misaki
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Asami

PostPosted: Tue 29 Nov - 23:20 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     

Il ne pu retenir une larme de couler, comment pouvait-il ne serait-ce que penser à s'en aller ??? Alain avait mit tout son amour, toute sa tendresse dans cet acte sexuel, mais cela n'avait pas l'air d'être suffisant pour son roi.
JELEVEUX regardait cette larme couler, et ne pu s'empêcher de la lécher. Il sentit son coeur s'embrasser pour Alain, une envie de ne plus le lacher, de ne plus jamais le voir pleurer, de le protéger et surtout ... de le toucher, de l'embrasser, de ne permettre à personne d'autre que lui de ne serait-ce que le froler.
Mais quel était ce sentiment qui le prenait aux tripes ??? ETAIT-CE DE ......L'AMOUR ??????????
Il prit tendrement entre ses mains le visage d’Alain meurtris par la tristesse, et lui donna un doux baiser.


-Tu as mal compris Alain, Dit délicatement JELEVEUX, je vais me rendre au rendez vous de Pêcheurman, parce que je dois avoir une discussion sérieuse avec lui… avant que toi et moi n’allions plus loin.   
_________________


Last edited by Dodote on Wed 30 Nov - 14:15 (2016); edited 1 time in total
Back to top
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Tue 29 Nov - 23:29 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement envie de continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     

Il ne pu retenir une larme de couler, comment pouvait-il ne serait-ce que penser à s'en aller ??? Alain avait mit tout son amour, toute sa tendresse dans cet acte sexuel, mais cela n'avait pas l'air d'être suffisant pour son roi.
JELEVEUX regardait cette larme couler, et ne pu s'empêcher de la lécher. Il sentit son coeur s'embrasser pour Alain, une envie de ne plus le lacher, de ne plus jamais le voir pleurer, de le protéger et surtout ... de le toucher, de l'embrasser, de ne permettre à personne d'autre que lui de ne serait-ce que le froler.
Mais quel était ce sentiment qui le prenait aux tripes ??? ETAIT-CE DE ......L'AMOUR ??????????
Il prit tendrement entre ses mains le visage d’Alain meurtris par la tristesse, et lui donna un doux baiser.


-Tu as mal compris Alain, Dit délicatement JELEVEUX, je vais me rendre au rendez vous de Pêcheurman, parce que je dois avoir une discussion sérieuse avec lui… avant que toi et moi n’allions plus loin.   


- Tu le pense vraiment ? demanda Alain, il faut que tu saches que je t'aime d'un amour inconditionnel depuis si longtemps !!!! J'en étais à me faire à l'idée que celui-ci ne serait jamais réciproque, que tu serais toujours mon amour à sens unique,!!!! Je ne supporterais pas de te perdre, plus maintenant, alors réfléchi bien avant de me donnerr une réponse car je ne te laisserais plus jamais partir, quel que soit les embûches que nous trouverons sur notre route. Retourne dans ta chambre, règle le problème Pêcheurman, parle avec ton coeur, avec ton corps, pense à tout ce qui risque de nous arriver, et demain je me présenterais devant ta chambre à 9h et j'attendrais ta réponse. 
_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Dodote
Membres

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 2,823
Féminin
Si j'étais une série, je serais: Mentalist
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: la princesse grenoui
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: onodera
Si j'étais dans Naruto je serais: personne
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: misaki
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Asami

PostPosted: Wed 30 Nov - 14:32 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement envie de continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     

Il ne pu retenir une larme de couler, comment pouvait-il ne serait-ce que penser à s'en aller ??? Alain avait mit tout son amour, toute sa tendresse dans cet acte sexuel, mais cela n'avait pas l'air d'être suffisant pour son roi.
JELEVEUX regardait cette larme couler, et ne pu s'empêcher de la lécher. Il sentit son coeur s'embrasser pour Alain, une envie de ne plus le lacher, de ne plus jamais le voir pleurer, de le protéger et surtout ... de le toucher, de l'embrasser, de ne permettre à personne d'autre que lui de ne serait-ce que le froler.
Mais quel était ce sentiment qui le prenait aux tripes ??? ETAIT-CE DE ......L'AMOUR ??????????
Il prit tendrement entre ses mains le visage d’Alain meurtris par la tristesse, et lui donna un doux baiser.


-Tu as mal compris Alain, Dit délicatement JELEVEUX, je vais me rendre au rendez vous de Pêcheurman, parce que je dois avoir une discussion sérieuse avec lui… avant que toi et moi n’allions plus loin.   


- Tu le pense vraiment ? demanda Alain, il faut que tu saches que je t'aime d'un amour inconditionnel depuis si longtemps !!!! J'en étais à me faire à l'idée que celui-ci ne serait jamais réciproque, que tu serais toujours mon amour à sens unique,!!!! Je ne supporterais pas de te perdre, plus maintenant, alors réfléchi bien avant de me donnerr une réponse car je ne te laisserais plus jamais partir, quel que soit les embûches que nous trouverons sur notre route. Retourne dans ta chambre, règle le problème Pêcheurman, parle avec ton coeur, avec ton corps, pense à tout ce qui risque de nous arriver, et demain je me présenterais devant ta chambre à 9h et j'attendrais ta réponse.


- Très bien. Accepta JELEVEUX
 
Comment ne pas s’attendrir après une telle déclaration, se demanda le jeune homme le cœur battant à cent à l’heure. Alain l’étreignit une dernière fois passionnément avant de se dégager sur lui et de le laisser partir. JELEVEUX aurait tant aimé rester un peu plus longtemps dans ses bras, à ses côté, mais son ami avait raison il fallait qu’il mettre de l’ordre dans ses sentiments et dans sa vie, pour qu’il puisse lui donner une réponse sure, clair et sincère de ce qu’il ressent réellement pour lui.  
_________________


Back to top
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Fri 2 Dec - 00:56 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement envie de continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     

Il ne pu retenir une larme de couler, comment pouvait-il ne serait-ce que penser à s'en aller ??? Alain avait mit tout son amour, toute sa tendresse dans cet acte sexuel, mais cela n'avait pas l'air d'être suffisant pour son roi.
JELEVEUX regardait cette larme couler, et ne pu s'empêcher de la lécher. Il sentit son coeur s'embrasser pour Alain, une envie de ne plus le lacher, de ne plus jamais le voir pleurer, de le protéger et surtout ... de le toucher, de l'embrasser, de ne permettre à personne d'autre que lui de ne serait-ce que le froler.
Mais quel était ce sentiment qui le prenait aux tripes ??? ETAIT-CE DE ......L'AMOUR ??????????
Il prit tendrement entre ses mains le visage d’Alain meurtris par la tristesse, et lui donna un doux baiser.


-Tu as mal compris Alain, Dit délicatement JELEVEUX, je vais me rendre au rendez vous de Pêcheurman, parce que je dois avoir une discussion sérieuse avec lui… avant que toi et moi n’allions plus loin.   


- Tu le pense vraiment ? demanda Alain, il faut que tu saches que je t'aime d'un amour inconditionnel depuis si longtemps !!!! J'en étais à me faire à l'idée que celui-ci ne serait jamais réciproque, que tu serais toujours mon amour à sens unique,!!!! Je ne supporterais pas de te perdre, plus maintenant, alors réfléchi bien avant de me donnerr une réponse car je ne te laisserais plus jamais partir, quel que soit les embûches que nous trouverons sur notre route. Retourne dans ta chambre, règle le problème Pêcheurman, parle avec ton coeur, avec ton corps, pense à tout ce qui risque de nous arriver, et demain je me présenterais devant ta chambre à 9h et j'attendrais ta réponse.


- Très bien. Accepta JELEVEUX
 
Comment ne pas s’attendrir après une telle déclaration, se demanda le jeune homme le cœur battant à cent à l’heure. Alain l’étreignit une dernière fois passionnément avant de se dégager sur lui et de le laisser partir. JELEVEUX aurait tant aimé rester un peu plus longtemps dans ses bras, à ses côté, mais son ami avait raison il fallait qu’il mettre de l’ordre dans ses sentiments et dans sa vie, pour qu’il puisse lui donner une réponse sure, clair et sincère de ce qu’il ressent réellement pour lui.  
Il retourna dans sa chambre pour se préparer à retrouver Pêcheurman, mais il était bien décidé à rentrer au plus vite afin de réfléchir au sens qu'il voulait donner à sa vie. Il se dirigea d'un pas sur et volontaire, d'ailleurs, il n'avait jamais été aussi sure de lui, il allait rapidement mettre un terme au petit jeu de séduction avec Pêcheurman et retourner dans sa chambre mettre de l'ordre dans sa tête et dans son cœur, ce cœur si soudainement empli d'Alain, de sa peau, de son souffle ...
_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Dodote
Membres

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 2,823
Féminin
Si j'étais une série, je serais: Mentalist
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: la princesse grenoui
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: onodera
Si j'étais dans Naruto je serais: personne
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: misaki
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Asami

PostPosted: Mon 5 Dec - 02:25 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement envie de continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     

Il ne pu retenir une larme de couler, comment pouvait-il ne serait-ce que penser à s'en aller ??? Alain avait mit tout son amour, toute sa tendresse dans cet acte sexuel, mais cela n'avait pas l'air d'être suffisant pour son roi.
JELEVEUX regardait cette larme couler, et ne pu s'empêcher de la lécher. Il sentit son coeur s'embrasser pour Alain, une envie de ne plus le lacher, de ne plus jamais le voir pleurer, de le protéger et surtout ... de le toucher, de l'embrasser, de ne permettre à personne d'autre que lui de ne serait-ce que le froler.
Mais quel était ce sentiment qui le prenait aux tripes ??? ETAIT-CE DE ......L'AMOUR ??????????
Il prit tendrement entre ses mains le visage d’Alain meurtris par la tristesse, et lui donna un doux baiser.


-Tu as mal compris Alain, Dit délicatement JELEVEUX, je vais me rendre au rendez vous de Pêcheurman, parce que je dois avoir une discussion sérieuse avec lui… avant que toi et moi n’allions plus loin.   


- Tu le pense vraiment ? demanda Alain, il faut que tu saches que je t'aime d'un amour inconditionnel depuis si longtemps !!!! J'en étais à me faire à l'idée que celui-ci ne serait jamais réciproque, que tu serais toujours mon amour à sens unique,!!!! Je ne supporterais pas de te perdre, plus maintenant, alors réfléchi bien avant de me donnerr une réponse car je ne te laisserais plus jamais partir, quel que soit les embûches que nous trouverons sur notre route. Retourne dans ta chambre, règle le problème Pêcheurman, parle avec ton coeur, avec ton corps, pense à tout ce qui risque de nous arriver, et demain je me présenterais devant ta chambre à 9h et j'attendrais ta réponse.


- Très bien. Accepta JELEVEUX
 
Comment ne pas s’attendrir après une telle déclaration, se demanda le jeune homme le cœur battant à cent à l’heure. Alain l’étreignit une dernière fois passionnément avant de se dégager sur lui et de le laisser partir. JELEVEUX aurait tant aimé rester un peu plus longtemps dans ses bras, à ses côté, mais son ami avait raison il fallait qu’il mettre de l’ordre dans ses sentiments et dans sa vie, pour qu’il puisse lui donner une réponse sure, clair et sincère de ce qu’il ressent réellement pour lui.  
Il retourna dans sa chambre pour se préparer à retrouver Pêcheurman, mais il était bien décidé à rentrer au plus vite afin de réfléchir au sens qu'il voulait donner à sa vie. Il se dirigea d'un pas sur et volontaire, d'ailleurs, il n'avait jamais été aussi sure de lui, il allait rapidement mettre un terme au petit jeu de séduction avec Pêcheurman et retourner dans sa chambre mettre de l'ordre dans sa tête et dans son cœur, ce cœur si soudainement empli d'Alain, de sa peau, de son souffle. JELEVEUX arriva à l’auberge trente minute avant l’heure du rendez-vous, il comptait sur ce temps pour se préparer psychologiquement aux diverses réactions que pourrais avoir Pêcheurman après qu’il lui aurait fait part de la décision qu’il avait pris...
 
_________________


Back to top
Crylafolle
Team

Offline

Joined: 30 Apr 2016
Posts: 9,428
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Candy
Si j'étais une série, je serais: Shaft
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: Cruella d'enfer
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Kisa
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Akihiko

PostPosted: Mon 5 Dec - 08:59 (2016)    Post subject: Histoire Reply with quote

Il était une fois au fin fond de la galaxie se trouvait une planète où les habitants considèrent toutes formes de plaisir comme étant pêché. Cette planète était dirigé par un homme encore vierge du nom de "JELEVEUX Bienaufond". Dû à son nom, de nombreuses rumeurs commencèrent à circuler tel que "après chaque réunion du conseil tous les conseillers font hommage à son nom", car personne du peuple n'était au courant de son inexpérience. De ce fait, aucun homme n'osez le toucher ou même l'approcher de peur de ne pas être à la hauteur. Quand un jour, JELEVEUX Bienaufond décida de mettre fin à cet état. Mais il ne savais comment y arriver sans s'attirer les foudre de son majordome, mais aussi ami d'enfance, qui ne pouvait supporter que d'autre hommes ne le regarde et qui portait un nom doux à ses oreilles Alain STANT. 
C'est alors qu'il commença a élaborer un plan dans le but de rencontrer la personne la plus appropriée dans ce cas et qui saurait garder le secret. Pleins d'espoir, il partit en emmenant qu'un seul sac qui contenait toutes sortes de "jouets" et habits les plus sexy au possible pour séduire son future partenaire. 
Quand apparu sur la planéte un héro Pêcheurman qui traînait avec lui, un lourd secret. Il comptait sur celui ci, pour lui divulguer quelques astuces et autre suggestion pour son périple. Mais JELEVEUX étant assez timide, ne savait pas comment s'approcher de ce fameux Pêcheurman, et décida d'aller demander conseil à son fidèle majordome. 
- Hum, Alain ...tu aurais un moment? demanda le prince, tout rouge, en s'approchant de son majordome. 
-Qui a t il ?? demanda calmement Alain en ayant remarquer la confusion de son prince 
- Je... voudrais parler à quelqu'un et je ne sais pas comment m'y prendre. Bredouilla timidement JELEVEUX
Le majordome qui avait visiblement mal interprété la confusion de son maître commença à lui poser des questions étranges.
- Bienaufond-sama, avez-vous encore une fois volé le sceptre-vibro du roi ? C'est pour ça que vous êtes aussi agité et rouge ? demanda le majordome avec un sourire sur le coin du visage.
- Quoi ? Mais non! J'ai arrêté de faire ça il y a bien longtemps, imbécile! dit le prince en s'en allant en courant.
...
JELEVEUX était maintenant loin de Alain et s'était calmé, mais dans toute cette agitation il avait oublier de demander des conseil au majordome pour réussir à aborder Pêcheurman, et il était hors de question qu'il retourne reparler à Alain pensa t il en rougissant encore honteusement de ce que celui ci lui avait dit, quand soudain
 
il trébucha sur un caillou qui l'aida a finir tête première sur une surface humide et glacial,du béton,en se relevant avec quelque peu de difficulté serte,soudain un écoulement de sang subite sorti de son nez,sûrement à cause du choc ,pris de panique il laissa un petit cri apeuré sortir de sa bouche.Un jeune homme qui passa par là ,remarqua la fâcheuse situation de JELEVEUX et décida de lui proposé son aide .
 
-Voulez vous un mouchoir de grâce ?
 
 
JELEVEUX resta estomaquer ,c'était Pêcheurman!
 
JELEVEUX devint rouge comme une tomate , il prit le mouchoir pour enrayer l'écoulement de sang et proposa à Pêcheurman de lui donner son adresse pour pouvoir le lui ramener une fois lavé, tout en ayant, derrière la tête, quelques pensées impures qui ravivèrent la couleur rouge brique de ses joues. Pêcheurman trouvant le jeune homme maladroit mignon, accepta de lui donner son addresse, à la condition que JELEVEUX conçoit de prendre un verre avec lui ce soir dans un café du coin, celui ci était troublé par la tournure de la situation et hésita à répondre à la demande de pêcheurman. Il bégaya en prononça sa réponse ,mais c'était complètent incompréhensible ,que pêcheurman décida de prendre cette phrase comme un oui et lui dis de le rejoindre ce soir à 20h au bar près de la tour Saint-Claudia ,puis disparu sans demander son reste,JELEVEUX était en état de panique,au point qu'il ne comprenait même pas ses propres pensées ,et sans ,sans rendre compte un sourire éclatant s'installa sur ses lèvres rosé par la vie , en avançant tout droit il percuta Alain qui n'avais pas du tout l'aire content.
 
- Qu'est que c'était que cela ?? Demanda Alain d'un ton grave
 
 
JELEVEUX ne pu répondre, rien quand voyant l'expression et le regard du majordome suffisait à lui glacer le sang. Alain avait assister à toute la scène et cela le mettait vraiment hors de lui, et vu l'absence de réponse de JELEVEUX, Alain attrapa le bras du jeune homme et lui dit :
 
-Quels étaient ces regards et ce sourire ?
 
Alain était en fait extrêmement jaloux et ne supportais pas qui quiconque s'approche de JELEVEUX, il avait décidé que ce serait lui qui finirait dans son lit et dans sa vie mais estimait que son prince était encore bien jeune pour lui imposer son amour.
 
 
JELEVEUX ayant remarquer que son silence ne faisait qu'aggraver la situation, pris tout son courage et dénia enfin avouer la vérité à son ami.
 
 
- J'ai... décider de coucher avec... un homme pour... sortir de ma situation actuelle. Déclara timidement le jeune homme la tête baissé, totalement embarrassé de ce qu'il venait de dire à haute voix.
 
 
JELEVEUX pensait apaiser un petit peu la situation en exposant sont intention à son majordome, mais c'était sans compter que celui ci... se mette dans une colère noire.
 
 
- Pourquoi devez vous aller chercher ailleurs ce que vous pouvez trouver sous votre nez ? Ne suis je pas assez bien pour son altesse ? J'attends depuis si longtemps, je vous aime depuis si longtemps !!!
 
A ses mot, Alain relâcha le bras de JELEVEUX, avant de l'attraper brusquement par la taille, l'attirer vers lui, et lui donna un baiser, un baiser profond et intense qui, retourna les sens de JELEVEUX.
Aurait-il des sentiments pour son majordome et meilleur ami ? Son cœur s'emballerait -il juste pour lui ? Et ce qu'il avait cru ressentir pour Pêcheurman n'était -il qu'un feu de paille ?
Un homme peut-il avoir des sentiments pour un autre homme ... pour deux hommes?
L'esprit entièrement sens dessus dessous par tout cela, lorsque ce baiser passionné prit fin, JELEVEUX ne pu s'empêché de fuir. 
 
 
Vers qui pouvait-il se tourner? A qui confier ses tourments , son meilleur et seul confident en faisant parti ?? JELEVEUX se mit à courir et sans l'avoir prémédité se retrouva devant la porte de Pêcheurman, qui justement s'apprêtais à rentré chez lui lorsque son attention se porta sur le jeune tourmenté.
 
 
-Mais que se passe-t-il jeune homme?
 
 
-bien..euh ...sniffff...mon...mouinnnnnn...ami...fâché....snifffffff...sexe...sniffffff...
 
 
 
 
Pêcheurman était troublé ....  ami..... sexe !!! Une pointe de jalousie envahi son être et il fallait qu'il sache .... vite.... ce que CE ami et sexe voulait bien dire.
 
 
- Entrez votre majesté et expliquez moi ce que " fâché, ami et sexe " font dans la même phrase ? dit-il du ton le plus détaché du monde, hors de question que JELEVEUX ne puisse entendre dans le ton de sa voix cette irrépressible pointe de sécheresse dû à ce cœur serré au fin fond de sa poitrine.
 
 
Après que JELEVEUX fut installé, Pêcheurman lui offrit un peu d'eau à boire pour ce calmé, avant de s'installé à son tour en face de sa majesté. 
 
 
- Alors votre majesté, racontez moi tout, de quelle façon puis-je vous aider dit Pêcheurman tout en pensant " je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas entendre que ton cœur est déjà prit ".
 
- ça me gène un peu de vous raconter cela. Déclara timidement  JELEVEUX après quelque seconde de silence
 
- N'ayez aucune gène, quelque soit la raison je ne vous jugerais pas, donc ne vous en faite pas. Rassura Pêcheurman d'un air calme, qui cachait son impatience à connaitre ce qui avait pu arriver à son jeune invité.
 
 
JELEVEUX ne savait pas par quel mot commencer, comment avouer à Pêcheurman que le fait de penser à lui faisait battre son cœur et rendait jaloux son majordome, comment lui avouer  que deux hommes le rendait fou et qu"il ne savait, ni n'avait envie de choisir entre les deux ?
A peine que le jeune homme eu ouvert la bouche pour parler, que quelqu'un tapa à la porte.Alain STANT était là, prêt à en découdre pour l'amour de JELEVEUX pour lequel il donnerait sa vie, son cœur, son âme, mais .... serait-il prêt à le partager ? la réponse était loin d'être positive mais pas impossible.
Ce fut donc Pêcheurman qui alla ouvra la porte, il n'eut pas le temps de dire " Bonjour" que Alain fit irruption dans la maison et prit JELEVEUX dans ses bras.
 
 
- Votre Majesté, venez, rentrons au palais et discutons, j'ai tant de choses à vous dire, tant à vous expliquer, ne faites rien avant que nous ayons , avant QUE je n'ai eu le temps de vous parler .
- Alain!! mais qu'est que... attend une seconde. Dit Jeleveux, surpris de voir débarqué son majordome
- Je suppose, que c'est lui, la cause de vos tourments. Déclara aussitôt Pêcheurman avec un air d'évidence
 
- OUi..... non ... en fait je suis si indécis, mon cœur, mon corps , me disent que vous êtes tous les deux cause de mes tourments . Je voudrais avoir un Rendez-vous avec chacun d'entre vous pour que nous puissions faire plus amples connaissances et peut être pourrais - je enfin savoir lequel de vous deux fait réellement battre mon cœur. A moins que l'un d'entre vous ne ressente rien pour moi ???
A cet entente, Alain voulu protester cet idée, mais le fait que Pêcheurman accepte cette avis sans aucune soucis, l'obligea à l'accepter à son tour. Même s'il n'adhérais pas à cette décision, il ne se permettais pas de perdre la face contre Pêcheurman, il était prêt à ce battre corps et âmes pour montrer tout son amour à son bien aimé et de le conquérir. 
 
Pêcheurman, lui, était malgré tout indécis.  Oui il ressentais fortement une attirance physique pour JELEVEUX mais son passé ne l'encourageais pas à avoir une relation sérieuse, ni à rester éternellement sur cette planète. Il avait besoin d'action, de voyage et n'étais pas sur de ne pouvoir s'attacher qu'a une seule personne, un lieu. Il était pleinement conscient de sa situation, mais le défis du duel était si fort et existant qu'il ne put l'ignoré, il n'était peut être pas prêt à s'engager, mais ne raterais pas une occasion de se divertir.
Toutefois, il avait quelques remords en voyant l'amour pur éclairer les yeux d'Alain, pour lui tout cela n'était qu'un jeu mais il voyait bien que pour Alain c'était beaucoup plus vital. C'est alors qu'il décida de jouer les cupidons, pour non seulement apaiser sa mauvaise conscience et satisfaire son envie de jeux, mais aussi pour voir jusque où irais l'amour de ses deux hommes.   Mais comment s'y prendre ... sans se faire prendre ? Oh oui cela allait être très amusant, peut être commencer par déchaîner la jalousie d'Alain ? Tout en douceur et en finesse JELEVEUX étant un fin stratège, commença à élaborer son plan.
- Si je puis me permettre, un simple rendez vous ne serais pas suffisant pour savoir vos réel sentiment, je suggère donc, si sa majesté le veux bien, avoir plusieurs rendez vous avec nous jusqu'à ce que votre coeur vous donne la réponse que vous cherchez. Déclara aussitôt Pêcheurman
- vous n'avez pas tort, je veux bien, si nous sommes tous d'accord. Dit JELEVEUX en dirigeant son regard vers son  ami d'enfance
-J'accepte. Répondit Alain après un court instant, il ne savait pas ce que chercher à faire Pêcheurman, mais il ne se défilerait pas et avis la ferme intention de protéger JELEVEUX de Pêcheurman.
- Bien, alors ses décider! Et si je puis me permettre je voudrais avoir un rendez vous avec sa majesté en premier. Dit Pêcheurman avec un air satisfait et malicieux à la fois.
- Si Alain n'y voit pas d’inconvénients, j'accepte que le premier rendez-vous vous échoie répondit JELEVEUX.
 
 
Alain n'était pas trop rassuré mais ne trouva rien à y redire et donna son accord.
 
 
- Parfait, dit alors Pêcheurman, disons demain soir au restaurant de votre choix pour 19h30 si cela vous convient votre Majesté.
 
 
Après que tout le monde est trouver un terrain d'entente, Alain annonça à sa majesté qu'il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. 
 
Cette nuit là, ni Alain, Ni JELEVEUX n'arrivèrent à dormir, pour l'un l’excitation du rendez-vous et de , peut être, un début de commencement ... de quelque chose de ... sexuel ... et pour l'autre , une peur panique d'un début de commencement .... de quelque chose ... de sexuel !!!! La matin trouva nos deux héros des valises sous les yeux et un air guilleret pour l'un, morose pour l'autre. Tout présageait une dure journée pour le pauvre majordome amoureux, qui voudrais que le soir n'arrive jamais. JELEVEUX quand à lui malgré son air joyeux, avait une monter de stress inimaginable, il allait enfin avoir l’occasion d'avancer un peu vers son but, mais le problème est que pendant la nuit, il s'était demander ce qui se passerais si Pêcheurman venais à l'embrasser. Le baiser était l'étape numéro 1 pour accéder à un acte sexuel. Il n'avait jamais embrassé. Et le fait qu'il pourrait probablement en recevoir un, à son premier rendez vous l'angoissais au plus, au point.   
La seule solution trouvée était de .... s’entraîner, ... mais avec qui ? Le seul véritable ami qu'il avait était Alain et il se voyait mal lui demander un petit entrainement " baiser langoureux " alors que lui aussi allait bientôt lui donner un rendez-vous galant !!! Que faire, à qui demander ? La peur de passer pour un naïf lui donnait des sueurs froides et bien malgré lui il se retrouva devant la porte de la chambre d’Alain. Face à la porte, ne pouvant pas toqué, JELEVEUX réfléchit à une manière astucieuse de demander ce service à Alain. Quand soudain, il se rappela du baiser que lui avait infligé son majordome juste après sa rencontre avec Pêcheurman. Le fait qu'il ait pris conscience qu'Alain lui avait volé son premier baiser, ne changeait en rien sa situation actuelle, puis qu'au moment du baiser volé, il était resté tel une poupée dans les bras de son ami avant de prendre la fuite. Mais la prise de conscience de cette événement, lui donnais n'ayant moins une excuse pour ce qu'il s'apprêtait à demander à Alain.
 
 
Toc, toc, toc, il frappa à la porte d'Alain qui lui donna la permission d'entrer.
 
 
- Votre majesté, ne devriez-vous pas vous préparer pour votre rendez-vous de ce soir ? Avez-vous besoin de mon aide pour choisir et enfiler vos habits ?
 
 
- Non lui répondit JELEVEUX d'une petite voix chevrotante, j'ai effectivement un service à te demander mais ce n'est pas concernant le choix de mes vêtements.
 
 
- Vous savez bien que vous pouvez me demander n'importe quoi votre majesté, lui répondit Alain.
 
 
- Oui, mais c'est assez délicat, pourrais-tu ...... euh ...... pfff je ne sais pas comment te le demander !!! lui dit un  JELEVEUX  cramoisi.
 
 
- Exposer votre requête en toute franchise, confier vous à moi sans aucune retenue. Déclara Alain  
 
 
-Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser. Énonça rapidement le jeune homme 
 
 
- Pardon!!! Rétorqua de suite le majordome, pensant qu'il avait mal entendu et que son esprit lui jouait des tours. 
 
- Je voudrais que tu m'apprennes à embrasser répéta  très doucement et d'une toute petite voix JELEVEUX.
- Vous désirez que je vous apprenne à embrasser  !!!!! Mais il en est hors de question, je vous montrerais comment embrasser le jour ou nous aurons rendez-vous ensemble, mais certainement pas le jour ou vous devez retrouver " l'autre " répondit courroucé Alain qui fulminait littéralement de rage.
 
Alain était dévasté, JELEVEUX avait donc bien dans l'esprit de " sortir " avec Pêcheurman et il sentit son cœur se briser en mille morceaux. 
 
 
- Mais, tu m'as dit que je pouvais te demander n'importe quoi!!! Dit désespérément JELEVEUX
 
 
A cette entente, Alain émis un faux sourire.
 
 
-Quel manque de tac de votre part majesté. En me demandant cela, avez vous pris en compte mes sentiment pour vous? Demanda le majordome, d'un air amer.
A ces mots, JELEVEUX se rendit compte de sa bévue et ne sut plus ou se mettre. Que pouvait-il faire pour se faire pardonner ???
 
- Et si je te promets de ne pas embrasser Pêcheurman ce soir lui dit-il. Je veux juste savoir l'effet que cela fait, et avoir un peu d'expérience au cas où tu comprends, je suis le roi et il m'est extrêmement difficile de ne pas savoir faire quelque chose. Et pour ma première fois j'aimerais tellement que ce soit avec toi continuât-il avec des yeux larmoyants.
- Promettez moi... non, Jurez moi que vous n'embrasserez pas Pêcheurman, mais pas seulement je voudrais que vous me jurez aussi de ne rien entreprendre d'autre, qu'un dîner avec lui. Déclara Alain, après une minute de réflexion             
 
- Je le jure!!! Promis sincèrement JELEVEUX, voulant expier sa faute envers son meilleurs ami 
- Alors, je suis d'accord pour vous apprendre à embrasser.
JELEVEUX se rapprocha et ferma les yeux, tendant les lèvres vers Alain qui fut  attendri à cette vue. Alain tendit la main vers sa nuque et le rapprocha de lui pour le prendre tendrement dans ses bras.
JELEVEUX se laissa faire sans pour autant ouvrir les yeux, mais en se teintant d'une adorable couleur rouge.
- Majesté, ouvrer vos yeux. Demanda tendrement Alain
 
JELEVEUX hésita quelque seconde, puis s'exécuta et ouvrit ses yeux. Il était si proche d'Alain, si près de son corps, si près de son visage, qu'il ne put s'empêcher de rougir davantage.
 
- Tout d'abord, si vous voulez bien embrasser il faut avant tout que vous ayez envie d'embrasser. Un baiser se fait à deux, et donc il faut vous laisser séduire par votre partenaire. Expliqua le majordome d'une voix suave, en caressant doucement les lèvres du jeune homme. Il faut que votre corps tout entier vous réclame ce baiser, Continua Alain sans arrêter de toucher JELEVEUX du bout de ses doigts.
 
 
Tout en lui parlant, il commençât à presser leurs deux corps, sa main alla s'égarer sur la nuque de JELEVEUX, remonta dans ses cheveux, sa bouche se rapprochait tendrement, doucement vers la sienne, son sexe commençât à enfler sous les frottements des gesticulations nerveuses du jeune homme, dont le sexe enflait aussi de bien belle manière. Tout le corps de JELEVEUX était en ébullition, les endroits où Alain le touchait, devenais brûlant, le plaisir qu'il éprouvait en ce moment était inimaginable, si bien qu'il désira plus, son corps lui réclamait plus que des caresse et des frottements, il voulait beaucoup plus. Et sans qu'il n'eut réfléchit, de lui même il embrassa Alain. Le baiser devint enfiévré, brûlant, dévorant, les mains se mirent à tâter, palper, découvrir,  le baiser ne suffisait plus et Alain dirigea JELEVEUX vers le lit ou il l'étendit sans ne jamais cesser de l'embrasser. Il se rendait bien compte que le moindre petit mouvement de trop, la moindre petite erreur et tout serait perdu !!! Il voulait plus, prendre et donner plus, afin que JELEVEUX Ne puisse même plus imaginer la vie sans lui, afin qu'il ne puisse même plus penser à sortir avec un autre homme que lui !!! Très habillement, il glissa sa main sous la chemise de JELEVEUX et vint titiller ses tétons déjà bien dresser, celui-ci émis un grand gémissement, le jeune homme était ivre de désir et était à la merci d’Alain. Le majordome avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout, et de faire sien son bien aimé, il mit fin à leur torride baiser,mais JELEVEUX ne l'entendait pas de cette oreille et fondit sur sa bouche. Alain commençat à descendre sa main vers le sexe tendu et gonflé de son roi,  défit sa braguette et l'inséra à l'intérieur de son caleçon. Il se mit à la caresser langoureusement, lascivement, sensuellement la verge de son partenaire, qui frissonna lascivement sous ce délicieux supplice, il n’en pouvait plus, il sentait qu’il allait jouir. Quand soudain Alain arrêta les mouvements de sa main, sans pour autant rompre le charme de par ses baisés et ses caresses, il alla chercher la main droite de JELEVEUX qui était accrocher à lui et la dirigea doucement au bas de son corps. Le premier réflexe de JELEVEUX fut de retirer sa main, puis il la redescendit et se mit à caresser maladroitement le sexe d'Alain à travers son pantalon. Alain reprit ses baisers enfiévrés et continua à stimuler la queue de son roi. Celui-ci, après la première frayeur de sentir le sexe d'un autre homme dans sa main, s'enhardit et s'immisça dans le caleçon d'Alain. Oh put.... que c'était doux, humide, quelle sensation dévorante, quelle envie de la goûter, de la savourer, de la câliner. Cette fois ci, ce fut JELEVEUX qui quitta les lèvres de son ami avant d’entreprendre une descente le long de son cou à petit baiser ardent. Assez surpris mais ravie de l’initiative de son bien aimé, Alain l’attrapa et se renversa, résultat, le jeune roi se retrouva à présent au dessus de son majordome qui en affirmant davantage ses caresses, fit trembler de plaisir JELEVEUX, ce qui l’encouragea à continuer son action précédente le faisant oublier à la même occasion son sentiment de gêne. JELEVEUX déboutonna la chemise d’Alain et découvrir le corps bien bâtie de son majordome qu’il cribla de baiser timide et furtive, avant de continuer sa descente et de se retrouver en face du pénis de celui-ci. Une folle envie d'y goûter le prit, mais il ne savait pas comment faire. D'une légère pression sur sa nuque, Alain lui fit comprendre qu'il pouvait y aller. JELEVEUX ne pouvait détacher son regard de cette goutte luisante sur le bout du gland d'Alain, il sortit sa langue et goûta celle-ci. Un gout salé et épicé lui explosa dans la bouche, c'était si fort, si bon, qu'il en oublia sa peur, sa timidité et se mit à lécher, sucer, pomper sur ce dard tendu et succulent. Malgré son inexpérience en pratique de « pipe », JELEVEUX se révéla être doué en la matière, et  Alain nageait littéralement dans un bonheur jouissif. Quelle sensation exquise il pouvait éprouver, à sentir les lèvres et langue de l’homme qu’il aime autour de lui, c’était tout simplement incroyable …Alain prévint JELEVEUX  qu'il sentait la jouisance venir à grand pas et espéra qu'il ne se retire pas et avale tout jusqu'à la dernière goutte, ce qu'il fit voluptueusement, léchant le gland et avalant tout ce qu'il pouvait. Toutefois, le plaisir d'Alain était si intense, violent, qu'une partie coula sur son menton. Alain attira son amour vers le haut, et lécha le surplus coulant sur son menton.
 
 
- Mon amour, tu as été fantastique, laisse moi t'aider à te soulager dit Alain en faisant pivoter JELEVEUX sur le dos et en descendant sur son corps en le couvrant de baisers.


JELEVEUX était totalement désorienté par tout le plaisir qui s’offrait à lui, il n’en pouvait plus, le fait qu’il est reçu toute la semence d’Alain dans sa bouche l’avait considérablement excité, à tel point qu’à chaque fois que les lèvres de son majordome entrait en contact avec sa peau, s’était comme s’il recevait des décharges électriques dans tout son corps, le faisant ce torde de plaisir. Alain ayant remarqué l’état de son roi, ne le tortura pas davantage avec ses caresses, et alla directement se délecter de son nectar intime.     


JELEVEUX explosa dans la bouche d'Alain et se mit à trembler sous le coup d'une excitation intense.


- C'était ...c'était .. merveilleux dit-il à Alain dès qu'il retrouva l'usage de la parole, crois-tu que ce sera toujours aussi intense ? Je ... je ... j'en ai encore envie ........je veux tout....... tout essayer, tout ressentir....... je veux aller jusqu'au bout!!!!


- J'en ai très envie aussi mon amour, mais il va falloir choisir entre recommencer, intensifier , appro...fondir , ou .... retrouver Pêcheurman à l'auberge choisie !!! Que préfères-tu ooohh mon roi ???
« Pêcheurman ?! » réalisa pensivement JELEVEUX. Avec toutes les sensations qu’il avait découvert avec Alain, son rendez vous avec Pêcheurman lui était complètement sortie de la tête. Que faire à présent ? Quel choix devrait-il faire ? Il voulait terriblement envie de continuer cette acte sexuelle avec Alain, mais avait rendez dans quelque heures avec Pêcheurman. Le jeune roi était confronté à un grand ultimatum, mais réussit soudainement à prendre une décision.
-Je… Je vais retrouver Pêcheurman à l’auberge choisie. Déclara aussitôt JELEVEUX
Alain fut en état de choc, il aurait parié, qu'avec tout ce qu’ils venaient de faire à l’instant, que son bien aimé l’aurait choisie.     

Il ne pu retenir une larme de couler, comment pouvait-il ne serait-ce que penser à s'en aller ??? Alain avait mit tout son amour, toute sa tendresse dans cet acte sexuel, mais cela n'avait pas l'air d'être suffisant pour son roi.
JELEVEUX regardait cette larme couler, et ne pu s'empêcher de la lécher. Il sentit son coeur s'embrasser pour Alain, une envie de ne plus le lacher, de ne plus jamais le voir pleurer, de le protéger et surtout ... de le toucher, de l'embrasser, de ne permettre à personne d'autre que lui de ne serait-ce que le froler.
Mais quel était ce sentiment qui le prenait aux tripes ??? ETAIT-CE DE ......L'AMOUR ??????????
Il prit tendrement entre ses mains le visage d’Alain meurtris par la tristesse, et lui donna un doux baiser.


-Tu as mal compris Alain, Dit délicatement JELEVEUX, je vais me rendre au rendez vous de Pêcheurman, parce que je dois avoir une discussion sérieuse avec lui… avant que toi et moi n’allions plus loin.   


- Tu le pense vraiment ? demanda Alain, il faut que tu saches que je t'aime d'un amour inconditionnel depuis si longtemps !!!! J'en étais à me faire à l'idée que celui-ci ne serait jamais réciproque, que tu serais toujours mon amour à sens unique,!!!! Je ne supporterais pas de te perdre, plus maintenant, alors réfléchi bien avant de me donnerr une réponse car je ne te laisserais plus jamais partir, quel que soit les embûches que nous trouverons sur notre route. Retourne dans ta chambre, règle le problème Pêcheurman, parle avec ton coeur, avec ton corps, pense à tout ce qui risque de nous arriver, et demain je me présenterais devant ta chambre à 9h et j'attendrais ta réponse.


- Très bien. Accepta JELEVEUX
 
Comment ne pas s’attendrir après une telle déclaration, se demanda le jeune homme le cœur battant à cent à l’heure. Alain l’étreignit une dernière fois passionnément avant de se dégager sur lui et de le laisser partir. JELEVEUX aurait tant aimé rester un peu plus longtemps dans ses bras, à ses côté, mais son ami avait raison il fallait qu’il mettre de l’ordre dans ses sentiments et dans sa vie, pour qu’il puisse lui donner une réponse sure, clair et sincère de ce qu’il ressent réellement pour lui.  
Il retourna dans sa chambre pour se préparer à retrouver Pêcheurman, mais il était bien décidé à rentrer au plus vite afin de réfléchir au sens qu'il voulait donner à sa vie. Il se dirigea d'un pas sur et volontaire, d'ailleurs, il n'avait jamais été aussi sure de lui, il allait rapidement mettre un terme au petit jeu de séduction avec Pêcheurman et retourner dans sa chambre mettre de l'ordre dans sa tête et dans son cœur, ce cœur si soudainement empli d'Alain, de sa peau, de son souffle. JELEVEUX arriva à l’auberge trente minute avant l’heure du rendez-vous, il comptait sur ce temps pour se préparer psychologiquement aux diverses réactions que pourrais avoir Pêcheurman après qu’il lui aurait fait part de la décision qu’il avait pris...Quand celui-ci arriva, il s’avançât vers lui et lui demanda de s’asseoir au bar.


- Pêcheurman, je ne pourrais pas dîner ce soir avec vous ..... ni ce soir, ni un autre soir ...Je suis désolé mais un petit changement dans ma vie m'impose de ne pas rencontrer d'autres hommes dit abruptement et sans respirer JELEVEUX.


Pêcheurman se mit à rire .


- Alors Alain s'est enfin décidé à vous avouer ses sentiments ? Eh bien !!! Ce n'est pas trop tôt !! Je me demandais jusqu’où il faudrait que je pousse le bouchon pour le forcer à se dévoiler continua t-il en riant.
_________________
Parce qu'aimer n'est pas une histoire de sexe ou de genre, parce qu'aimer est juste une histoire de cœur.



Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Yaoi Boys Forum Index -> Coin liberté -> Petit Coin Jeux All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 312, 13, 14, 15  >
Page 13 of 15

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group