Yaoi Boys Forum Index
Yaoi Boys
Romances yaoi-BL
 
Yaoi Boys Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

:: The Royal Doll Orchestra ::

 
Post new topic   Reply to topic    Yaoi Boys Forum Index -> Coin liberté -> Petit Coin Culture -> Les mangas licenciés
Previous topic :: Next topic  
Author Message
KimHiko
Membres

Offline

Joined: 13 Jul 2011
Posts: 118
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Tortues Ninja
Si j'étais une série, je serais: Gotham
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: le Frère des ours
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Ritsu (pour me faire
Si j'étais dans Naruto je serais: Itachi
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Hiro-san
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Fei Long

PostPosted: Wed 27 Jul - 17:15 (2011)    Post subject: The Royal Doll Orchestra Reply with quote

Ohayo mina !  
 
   
 
"Quelle est cette chanson ? Un chant étranger ?  
 
La mélodie nostalgique et mélancolique d'un peuple en errance qui voyage à travers le monde...  
 
Une musique traditionnelle transmise par un peuple venu du sud croisé en cours de voyage.  
 
Sublime !" 

 
Aujourd'hui, je viens à vous pour vous présenter une autre des œuvres des Yuki-sensei, mangaka de shôjo que j'apprécie particulièrement. Alors avis aux amateurs de lecture !
 

 

 

 
Quelques infos sur le manga et la mangaka : 
 
Je vais vous parler de sa dernière série, éditée par Hakusensha.  
 
Cette série a débuté dans le mensuel shōjo Betsuhana n°8 de 2008, paru le 26 juin. Le premier tome est sorti au Japon le 19 février 2009 sous le label Hana to Yume Comics de Hakusensha.  
 
Le manga totalise 5 volumes, le dernier livre broché a été publié le 19 août 2010.  
 
Le premier tome est sorti le 30 juin 2010 sous le titre The Royal Doll Orchestra, en France chez Tonkam.  
 
Kaori Yuki emploie élégamment le terme musical d'opus pour désigner ses chapitres.  
 
Le manga se découpe en une série d'épisodes qui s'étendent souvent sur plusieurs chapitres.  
 
L'auteur utilise beaucoup de mots français pour les titres, qu'elle écrit parfois en caractères latins ou parfois en furiganas.   
 
   
 
Différents opus de l'oeuvre :  
 
Nemurenu ningyō no tame no jokyoku, Ouverture pour marionnettes insomniaques  : 2 chapitres.  
 
Toraware no sayonakidori , Le rossignol en captivité : 2 chapitres.  
 
Joō-heika to kyūtei dōkeshi/jester  , La Reine et le bouffon  : 2 chapitres.  
 
Ongaku higeki ,  Torajidi ririkku  /Tragédie lyrique   : 3 chapitres.  
 
 Ma sheri , Ma chérie : 3 chapitres.  
 
Sutiguma, Stigmate  : 1 chapitre.  
 
Mosaic shijūsō, Quatuor mosaïques : 2 chapitres.  
 
Kyūtei gin'yū kajin / troubadour no ai no uta, Le chant d'amour du troubadour : 3 chapitres.  
 
   
 
A la fin du dernier volume, pour compléter au moment de la brochure de celui-ci, l'éditeur et l'auteur ont inclus un one-shot indépendant de l'histoire : Camelot Garden.  
 
Voilà en ce qui concerne le manga en lui même !
 

 

 

 
Place à l'Histoire : 
 
Dans un pays envahi par un mystérieux mal, un groupe de musiciens lutte contre la menace des guignols.  
 
Ce pays est dirigé par une reine aussi belle que froide et cruelle.  
 
Elle a sous ses ordres, l'orchestre Royal Officiel. Ces chanteurs et musiciens qui éradiquent les guignols et dévastent les villes infectées à coup d'éclair du jugement.  
 
Le pays est aussi dirigé parallèlement par le conseil des anciens, qu'on ne voit plus depuis un bon moment déjà...  
 
Mais, la rumeur prétends qu'il y aurais aussi, un orchestre officieux. Ce dernier, oeuvrant dans l'ombre et vagabondant à la recherche de l'Oratorio Noir, ce recueil de chansons de légende, pouvant à tout jamais sauver le pays de cette invasion de guignols.  
 
Maisque sont ces Guignols ?  
 
Un virus mortel durcit la peau et transforme peu à peu les humains en pantins assoiffés de sang. Leur esprit se perdant à jamais. Ils n'ont plus alors qu'une seule idée : se nourrir, uniquement se nourrir !  
 
   
 
La rumeur se révèle juste et un orchestre royal officieux existe bel et bien.  
 
Il est composé de trois étranges personnages.  
 
Rutile, a qui, son physique, sa voix et son chant causent bien souvent des quiproquos qui s'avèrent être utiles.  
 
Kohaku, ce violoniste étrange, semblant être attiré par les guignols grâce à sa cicatrice, à l'oeil.  
 
Scarification d'autrefois laissée par une femme fatale.  
 
Et Gwindel, le violoncelliste de la troupe se promenant toujours avec un hérisson sur l'épaule ou sous son grand chapeau haut de forme.  
 
Pourquoi se baladent-ils à bord d'un étrange corbillard munis de leurs instruments ?  
 
Pourquoi, le chant merveilleux de Rutile semble apaiser l'esprit tourmenté de ces hommes transformés en guignols ?  
 
Qu'attendent-ils du petit Eles, que la tragédie à frapper de plein fouet ?  
 

 

 

 
Et Maintenant, mon avis : 
 
Ce manga est mon second coup de coeur signé Kaori Yuki.  
 
Elle reprends cette fois-ci le mythe des zombies. Mais... son interprétation et sa vision des choses et tout bonnement poétique.Normal me diriez-vous ?! En effet, les guignols trouvent la paix de l'âme grâce aux chants merveilleux de Rutile et aux douces mélodies de son orchestre ! L'intrigue nous berce doucement par ses cantates. Les personnages, que nous apprenons à connaître au fil de notre lecture sont extrêmement attachants, chacun d'eux ayant son propre fardeau et ses propres problèmes. Ces criminels notoires, n'oublions pas qu'après tout il s'agit de l'Orchestre Royal OFFICIEUX donc nous avons bel et bien a faire à des renégats, ont rejoint la troupe pour des raisons différentes mais tous ont le même objectif : apaiser l'âme de ces pauvres guignols et éradiquer la menace qui pèse sur le pays. 
Les traits de dessins sont fins, précis et pleins d'assurance.  
 
Yuki-sensei nous a habitué aux personnages androgyne.  
 
Mais cette fois ci, le physique de Rutile est justifié par la nature de son chant.  A certains moments du manga, on peut tout de même voir des traits biens masculins sur son beau et doux visage moqueur. Il ne manque pas de charisme malgré son corps fin et délicat.  
 
Kohaku, mon préféré, (comme de par hasard, le brun ténébreux dérangé sur les bords :p) a une préstence et un caractère extrêmement forts. Il donne réellement l'impression d'être dérangé quand il dégomme à coup de pistolet les guignols en riant aux éclats. Et ça, j'aime !  
 
Gwindel, lui, fait vraiment froid dans le dos... Tout comme son lourd passé. Mais il n'en reste pas moins attachant et je me suis surprise à ressentir de la peine à son égart.  
 
Eles, est un "sale gosse" au caractère bien trempé mais sa musique nous transporte un peu plus intensement dans l'histoire pour peu qu'on y soit immergé et qu'on ai un peu d'imagination :p Son histoire à lui est vraiment triste et je n'ai qu'une envie, le prendre dans mes bras, le caliner ou le secouer par moment et lui dire "réveille-toi !".  
 
Les autres personnages sont tout aussi attachants, enigmatiques et charismatique que ces 4 là, particulièrement Spinelle.  
 
Enfin, le scénario et la trame de l'histoire sont envoutants. Les dessins procurent des frissons de plaisir, le style propre à Yuki-sensei se fait bien ressentir au fil de ces 5 tomes. D'ailleurs, une fois plongé dedans, une seule envie subsiste, le lire sans s'arrêter...   

 

 
 

_________________



Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 27 Jul - 17:15 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
bibi
Team

Offline

Joined: 06 Feb 2011
Posts: 10,991
Féminin

PostPosted: Wed 27 Jul - 17:34 (2011)    Post subject: The Royal Doll Orchestra Reply with quote

kimhiko chan

haaa ta chouchoute est là
yuki sensei yappari 'tte
haaaa
mais je suis etonnee car ca ne ressemble pas à tout ce que j'ai vu(le peu) d'elle
il y a des couleurs que je n'ai vu (la couverture par exemple) et qu'elle utilises en general c'est noir blanc et d'autre couleurs qui ajoutent profondeur au dessin et une ambiance sombre
et la je vois du bleu clair, vert (???)

j'ai l'impression d'avoir affaire a une personne qui aurait evoluee
c'est magnifique
le theme est super interressant et nous rappelle nos propres souffrances , nos regrets que l'on voudraient effacer,
la redemption passe t elle par le pardon?
on dit aussi que la musique adoucit les coeurs, moi j'en suis en tout convaincu la musique est un language intemporel et universel

comme d'hab j'ai decouvert qqchose grace a toi
je t'en remercie
mais il est en combien de volume, et est il toujours en cours ?

tu vas encore te retrouver avec moins de place chez toi lol
fait gaffe quand on aime
hihi
t'as qu'à faire comme hiro chan qui a des livres partout et en plusieurs exemplaires par amour de l'auteur et du livre (il adore les livres)

je t'embrasse bien fort
bibi

ps j'ai pas encore lu ton chapitre
mon pc il m'a fait des coups de crasse
excedee j'ai eteints mon pc
et je suis allee lire un................. harlequin
tu ne reve pas (on m'en a envoye hihi  )
dja ne kimhiko chan

bibi fan de ta signature
trop fort
quand je vois de belles signatures ca me transporte
elle est comme ca bibi
kisu

_________________


Back to top
KimHiko
Membres

Offline

Joined: 13 Jul 2011
Posts: 118
Féminin
Si j'étais un dessin animé, je serais: Tortues Ninja
Si j'étais une série, je serais: Gotham
Si j'étais héros ou héroïne de Walt Disney: le Frère des ours
Si j'étais dans Sekai ichi Hatsukoi je serais: Ritsu (pour me faire
Si j'étais dans Naruto je serais: Itachi
Si j'étais dans Junjou Romantica je serais: Hiro-san
Si j'étais dans Viewfinder je serais: Fei Long

PostPosted: Wed 27 Jul - 20:19 (2011)    Post subject: The Royal Doll Orchestra Reply with quote

Oh contente de t'avoir fourni un peu de lecture !!

En ce qui concerne le choix des couleurs, c'est vrai qu'elle ne sont pas dans les teintes habituelles de Yuki-sensei. Mais, le manga reste sombre comme à son habitude, le peu de joie et de "couleur" bah ouais, ça reste du noir et blanc à l'interrieur hihi, est apportée par le petit Eles, j'en dit pas plus pour pas spoiler mais on peu dire que ce gamin apporte le côté humain et vivant de la troupe. Je pense que le choix des couleurs et aussi dans un sens un moyen de donner de l'espoir à ses personnages. Oui, elle a le don de les rendre vivants, c'est en partie pour cela que je suis une grande fan.

Et puis, je suis du même avis que toi, la musique est ce qu'il y a rien de mieux pour réchauffer les coeurs meurtris.
Pour faire passer un message... d'amour ou même de haine. (Me sent l'âme poétique hihi)
On reconnais dans la lecture de ce manga le style bien macabre de Yuki sensei. Et je peux dire que comparé à ses oeuvres du début, Comte Cain, Angel Sanctuary... (je parle des séries et non de ses dojinshi et ses one-shot) on sent qu'elle a pris énormément en maturité et en assurance. J'attends avec grande hâte Meine Liebe dans ma bibliothèque pour la voir encore plus évoluer !

La série de guignol compte 5 tomes et est entièrement éditée en France par Tonkam.

Pour la fic, je t'ai mis les 4 premiers chapitres, prends ton temps, j'ai pas avancé depuis lol
Et puis, coup d'harlequin sur le pc si il te fait des misères ! hihi.

Allez, je file manger, bisous 3¨o  

_________________



Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Yaoi Boys Forum Index -> Coin liberté -> Petit Coin Culture -> Les mangas licenciés All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group